Vous êtes ici : Version française > Programme

Cours publics | Culture scientifique et humanités

ANTHROPOCÈNE ET HABITABILITÉ À TRAVERS LE PRISME DE LA PLANÉTOLOGIE. DANS LE TEMPS ET L'ESPACE, UNE TERRE INHABITABLE, UN AILLEURS QUI LE SERAIT ?

Le 25 janvier 2022 De 19:00 à 20:00
Gratuit sur inscription
Le Rize - 23 rue Valentin Hauy 69100 Villeurbanne
Nombre de places restantes : 91
© Nicolas Lobos
© Nicolas Lobos

Une plongée dans le temps long géologique, qui éclaire les impacts passés et à venir de l’humanité sur la planète et fait émerger la notion d’habitabilité. Si la Terre est habitable, n’y aurait-il pas un ailleurs qui le serait ? Suivez le cours de Patrick Thollot, Professeur Agrégé (École normale supérieure de Lyon) au Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planètes, Environnement.

Surtout depuis la « Grande Accélération » du milieu du XXe siècle, les activités humaines engendrent des impacts comparables ou supérieurs aux phénomènes naturels, interrogeant le statut de l'Humanité comme force géologique. C'est un paradoxe car, par delà leur difficile appréhension par un sujet humain, ces phénomènes ont connu, sur les 4,5 milliards d'années d'histoire de la Terre, des variations de nature, d'amplitude et de vitesse engendrant des modifications de l'environnement terrestre jamais connues par l'humanité. Bien avant l'évolution de l'espèce humaine, la vie, dès les premières cellules apparues dans les océans et bien plus tard avec la conquête des terres émergées, en a été un acteur majeur. Nous commencerons ainsi par voir comment le temps long géologique éclaire en partie les impacts passés et à venir de l'humanité sur la planète.

Cette approche permettra en parallèle de faire émerger la notion d'habitabilité, à l'échelle de la planète, vis à vis de l'humanité d'une part, et de la vie dans sa diversité d'autre part. Nous prendrons alors du recul : si la Terre est habitable, n'y aurait-il pas un ailleurs qui le serait ?

Nous commencerons par chercher cet ailleurs sur les autres planètes du système solaire, profitant -- ironie mise à part -- de l'exploration robotisée de l'espace, justement synchrone de l'entrée dans un « Anthropocène ». Cette exploration, riche d'enseignements, aboutira cependant à un résultat clair : il n'y a pas de « Terre de rechange » autour de notre Soleil. Nous irons alors plus loin, interrogeant l'habitabilité potentielle d'autres systèmes stellaires, avec les résultats de siècles d'astronomie, d'un quart de siècle d'étude des planètes extra-solaires, en passant par quelques tentatives d'écoute d'une éventuelle intelligence extra-terrestre.

Ce bref aperçu terminé, on pourra questionner la·l'im·possibilité d'un ailleurs pour l'humanité, et pour la vie terrestre, en tentant de faire la part des choses entre fantasme science-fictionnel et prospective raisonnable à court, moyen et long terme.

Avec :
Calendrier du cours public 2022 de Patrick Thollot

Programme de l'ensemble des cours publics 2022 de l'Ecole urbaine de Lyon