Vous êtes ici : Version française > Programme

Cours publics | Ecologie / nature / Biodiversité / Animaux / Climat , Ville / Questions urbaines / Mobilités

DÉSIR DE CAMPAGNE : DE NOUVELLES FAÇONS DE VIVRE ET DE TRAVAILLER EN MILIEU RURAL

Le 26 janvier 2022 De 17:30 à 18:30
Gratuit sur inscription
Le Rize - 23 rue Valentin Hauy 69100 Villeurbanne
Nombre de places restantes : 81
© Federico Respini
© Federico Respini

La campagne est souvent réduite à un espace résidentiel, voire récréatif et patrimonial. Pourtant c’est aussi un espace « de travail » et où de nombreuses activités se développent. La campagne n’attire pas seulement des « habitants » mais aussi des créateurs d’entreprises. Quelles sont ces nouvelles activités et qui sont ceux qui les portent ? Suivez le cours de Claire Delfosse, professeure de géographie à l’Université Lumière Lyon 2 et directrice du Laboratoire d’Etudes rurales.

La campagne, la ruralité, le rural ont rarement été autant invoqués et discutés que ces deux dernières années. Deux images souvent opposées ont alors été évoquées : celle d’un espace marginalisé par la « métropolisation », voire d’un espace de relégation, et celle d’un espace attractif qu’illustre l’expression « désir de campagne ». La campagne est souvent réduite à un espace résidentiel, voire récréatif et patrimonial. Pourtant c’est aussi un espace « de travail » et où de nombreuses activités se développent. En effet, des travaux récents reposant sur la nouvelle définition du rural montre par exemple que 31 % de l’emploi industriel s’y trouve ; les emplois « tertiaires » n’ont cessé également ces dernières décennies. La campagne n’attire pas seulement des « habitants » mais aussi des créateurs d’entreprises. Elle est un espace d’innovations où les alternatives prospèrent, un espace qui participe des transitions. Les porteurs de ces innovations ne sont pas seulement les nouveaux habitants.

Ce cours, à la suite de celui de l’année dernière vise à interroger la campagne en France aujourd’hui, au regard de « l’urbanité », mais par « l’entrée » activités cette fois, par quelques entrées qui permettent d’interroger les héritages, les projets innovants, alternatifs, qui réinventent ce qui a pu a être des caractéristiques de la ruralité (pluriactivité, solidarités, collectifs, itinérance…) et plus généralement le renouvellement des activités et ceux qui les portent.

Plusieurs thèmes seront envisagés :

Le premier thème sera celui du renouvellement des exploitations agricoles. Si l’emploi agricole se situe à 80 % dans les communes peu denses ou très peu denses, le renouvellement des exploitations agricoles aujourd’hui pose question et prend également de nouvelle formes et est support d’innovations à articuler avec les transitions en cours.

Services publics et privés sont également au cœur des débats sur le rural depuis plusieurs décennies. De nouvelles politiques et de nouveaux acteurs font également évoluer les modes d’accès aux services réinventant une forme particulière : l’itinérance qui est redécouverte dans les territoires ruraux. Elle concerne à la fois les commerces alimentaires et les services publics, voire l’accès aux loisirs, l’aide alimentaire. L’itinérance est le support de création de nouvelles entreprises associatives ou individuelles. S’y intéresser permet de questionner les façons de vivre et de travailler dans des espaces de faible densité relative dans lesquels les problématiques d’accès aux services marchands et non marchands se posent.

La culture participe de ces interrogations. Elle est aussi le support d’activité en milieu rural afin de répondre aux attentes des habitants en termes d’accès à la culture, mais elle participe aussi de l’attractivité rurale. Des acteurs culturels sont aussi attirés par le rural pour y vivre et y travailler. Le troisième thème abordé sera donc celui de la culture. Culture, nouveaux types de services, nouvelles installations agricoles et de transformation des produits alimentaires, etc. nous amènera à considérer les nouvelles créations d’entreprises en milieu rural : par qui sont-elles portées ? Quels freins au développement des activités ? Quelle place donnée à la pluriactivité, … ?

Nous envisagerons aussi les entreprises et réflexions nées de la procédure Territoire Zéro Chômeur en milieu rural.

Enfin, une séance sera consacré à des acteurs importants en milieu rural, dont le métier est mal défini et divers, mais le rôle fondamental : celui des « agents de développement rural ».

Avec :